Espace Marionnettes de Tubize

« Contribuer à la valorisation et au développement de l’art de la marionnette ».

CHIZUKO - Compagnie Fouchtra





Mercredi 10 février

à 15h
à 16h30

P.A.F: 7 € si réservation
8 € le jour du spectacle


























CHIZUKO

Compagnie Fouchtra

www.fouchtra.be

 L’enfant aux mille cigognes

Spectacle jeune public de 3 à 10 ans et plus

Poésie et humour pour une petite fille en quête de liberté sur fond de décor japonais

Théâtre d’ombre, manipulation : Isabelle Vandermeersch
Scénario:  Nadège Desmedt, Isabelle Vandermeersch
Aide à la création :Nadège Desmedt, Laurent Taquin, Alexis Dourdine
Musique : Laurent Taquin, Emmanuelle Coutelier, Jean Jadin

L’histoire :

Dans le pays de Chizuko, comme ici, tous les matins, le soleil se lève. Quand le soleil est fatigué, un dragon vient l’aider, il se dresse et crache quelques flammes en sa direction et le soleil retrouve la force de poursuivre sa route. Le dragon se retourne alors délicatement vers la terre et souffle doucement pour réchauffer le sol.

Mais voilà que quelque chose ne va plus, la lumière du soleil s’assombrit. Malgré́ la douceur bienveillante de sa maman, le cœur de Chizuko se fait lourd.

L’audace de Chizuko l’amènera à libérer le dragon d’eau qui est retenu prisonnier par un arbre malencontreusement tombé sur sa queue. Une fois libéré, le dragon pourra reprendre sa fonction bienveillante dans l’environnement de Chizuko.

Les animaux sauvages savent des choses que les hommes ont oubliées. Complices de Chizuko, ils rechercheront ensemble le sourire du soleil. Chizuko raconte l’histoire d’une petite fille qui vit près de sa maman. Elle est petite et dès qu’elle voit une libellule, un papillon, un poisson, elle a envie de les suivre. Entre la douceur de sa maman et son gout de l’aventure, Chizuko va se frayer un chemin bien à elle qui en surprendra plus d’un. Elle y retrouvera des amis, y rencontrera des complices.

A propos du théâtre d’ombre: les figurines à deux dimensions apparaissent sur un écran qui évoque l’architecture et les drapés des tissus japonais traditionnels. La création artistique des personnages et de leurs décors est variée, oscillant entre la figurine noire de type classique sur baguettes et des formes libres aux matières multiples et colorées. Réalisation et manipulation : Isabelle Vandermeersch.

A propos de la musique : issu d’instruments inventés aux sonorités mystérieuses et d’instruments traditionnels japonais comme le Shakuhachi, le son porte et accompagne l’image. Les instruments créés sont nés de la rencontre de l’imagination infinie et sensible de Laurent Taquin et de matériaux simples, de récupération pour la plupart.

* Une originalité du spectacle « Chizuko » est qu’il peut être accompagné soit par la bande son réalisée par Laurent Taquin, soit par un musicien en live qui ajoute sa couleur personnelle aux bruitages.

Quand le théâtre d’ombre et la musique se mêlent harmonieusement, l’histoire évolue comme une danse aux accents varies. Dans le cas de « Chizuko », les danses sont variées.

A propos de l’univers de l’histoire : les figurines et les décors évoquent le Japon traditionnel. L’histoire n’a pas d’âge, pas de lieu et chaque cœur d’enfant peut se retrouver dans le personnage de Chizuko. Le dragon d’eau, symbole emprunté à la mythologie japonaise évoque l’importance de maintenir l’équilibre dans la nature. Il est là pour rappeler aux hommes qu’ils dépendent d’elle.

Le thème de la liberté́: Chizuko est protégée par une maman douce et bienveillante mais l’environnement dans lequel elles vivent est perturbé́. Le soleil obscurcit les plantes et les animaux souffrent de l’absence de la régulation opérée par le dragon qui est retenu, coincé.

La soif de vivre, la vitalité́ d’enfant de Chizuko vont la pousser à aller au-delà̀ de toute sécurité́ pour trouver la solution à la perte de l’équilibre.